• Vous vous souvenez de Lauren, la femme d'un couple libertin, candauliste, exibitioniste et actif sur le web, la belle est vraiment superbe et atomiquement sexy.

    Dans ce billet des photos de la belle avec ses seins qui semble au naturel…. Faites vous la différence avec d'autres images à d'autres époques ? Huum ?

    Lauren Luvsit, un couple, une femme libertine chaude, hot et sexyLauren Luvsit, un couple, une femme libertine chaude, hot et sexyLauren Luvsit, un couple, une femme libertine chaude, hot et sexyLauren Luvsit, un couple, une femme libertine chaude, hot et sexyLauren Luvsit, un couple, une femme libertine chaude, hot et sexyLauren Luvsit, un couple, une femme libertine chaude, hot et sexyLauren Luvsit, un couple, une femme libertine chaude, hot et sexyLauren Luvsit, un couple, une femme libertine chaude, hot et sexyLauren Luvsit, un couple, une femme libertine chaude, hot et sexy

    1 commentaire
  • Elle baise avec un inconnu et trompe son cocuQuand Rue89, alias maintenant le Nouvel Obs, parle du candaulisme.
    L’article est de février dernier et raconte le témoignage d’un couple adepte de candaulisme.

    “Je couche avec un mec que je n’avais jamais vu deux heures avant et mon mari est là”

    Habitant le centre de la France et en couple depuis 17 ans, Claire et Vincent (nom d'emprunt) s’essayent au candaulisme.
    Au début c’est après avoir eu des enfants un peu tôt et n’avoir pas tellement eu de vie de couple que les problèmes commencent. Claire trompe Vincent et Vincent trompe Claire. A cet occasion Vincent s’aperçoit que non seulement il n’est pas jaloux mais qu’en plus il souhaite que sa belle lui raconte les détails. Par la suite, après avoir consulté un psy de couple et fait un nouvel enfant, leur relation s’arrange.

    Le candaulisme rodait dèjà dans la relation. Claire raconte qu’elle le voyait aller chercher des choses sur le sujet sur Internet. Il finit ensuite par lui confier qu’il aimerait la voir faire l’amour un autre homme. N’ayant jamais été vraiment une femme fidèle, l’idée ne la dérange pas vraiment. Après avoir recherché des informations sur le sujet, elle comprend la notion de fantasme autour de la sublimation de sa femme avec un autre, et donne son accord si le mec lui plait…

    La première tentative a lieu dans un club échangiste mais n’est guère couronné de succès. C’est via un site de rencontre libertin que la première rencontre avec Cyril a lieu. Elle se passe dans un pub et Cyril a une technique amusante pour décrisper la rencontre, il raconte devoir partir à 21 heures, enlevant ainsi la pression de devoir absolument passer obligatoirement à l’acte la première fois. Après quelques inquiétudes, il s’avérera naturellement qu’il ne devait pas partir à 21 heures…

    Dans une rencontre de ce type, Claire raconte que l’autre homme est une personne qu’on choisit parce que l’on a des atomes crochus et non parce qu’il a une grosse bite… qu’elle aime être seule sur le site pour construire un rapport de séduction. Sur un site libertin, il faut tenir la vulgarité et les morts de faim à distance, définir des règles pour soi, pas question de vocabulaire de type “chatte, chienne, cochonne, truie, etc”.
    Vincent raconte que c’est elle qui décide, que ça doit lui faire plaisir à elle, que le mec doit également pouvoir être un copain, faire ensemble d’autres choses que le sexe. Il explique également que cela c’est toujours passé à l’hôtel, qu’il s’assoit généralement sur une chaise placée à l’angle du lit, qu’il peut se déplacer pour observer la scène sous de multiples angles, qu’il regarde Claire, son corps, son visage, qu’elle est manifiée, qu’il ne regarde pas forcement la bite qui rentre dans la chatte de sa chérie, qu’il regarde l’ensemble, l’ambiance, qu’il la trouve divine, belle, qu’il aime quand elle est active, quand elle veut profiter, qu’elle a un corps pour faire l’amour. Claire aime quand son chéri prend son pied à regarder, ça l’excite et la motive, qu’elle aime découvrir un nouveau corps, une nouvelle peau.

    Et Vincent de conclure, Quel est le danger ? Qu'elle tombe sur un gars qui la fasse mieux jouir que moi ? Et bien tant mieux pour elle...

    aucun commentaire
  • Elle est américaine, s’appelle Lauren, elle aime les plans à trois et plus...

    Il y a des moments comme ça, par hasard, ou on découvre une jolie coquine et son sympathique mari. On comprends vite que la belle n’est pas pudique et le mari partageur, qu’il va être possible de montrer des photos, et si vous êtes sage, aussi des vidéos…

    On reparlera de cette jolie coquine car il y a beaucoup à dire et… à montrer. On commence ici avec ces quelques photos. A suivre...

    Lauren aime faire un trio hhf Lauren aime faire un trio hhf Lauren aime faire un trio hhf
    Lauren aime faire un trio hhf Lauren aime faire un trio hhf Lauren aime faire un trio hhf

    23 commentaires
  • Récit de candaulisme et cuckold sur Histoire-de-sexe.netExistant depuis maintenant plus de 10 ans, Histoires-de-sexe.net est certainement un des plus ancien site d’histoires érotiques, offrant à lire un important nombre de textes. On ne sait pas si le contenu est généré par l’équipe du site ou les membres, peut être les deux. Les inscrits peuvent contribuer en publiant leur récits.

    La partie “candaulisme” est très bien représentée. Les tags permettent une recherche, avec une liste de mots clés à la Prévert, contenant pour ce qui nous concerne une classification des textes avec entres autres les thèmes, Cocufiage, Adultère, Humiliation, Triolisme, etc..

    3 commentaires
  • Cuckolding, ou l’histoire du mari cocu soumisLe cuckolding, est l’action de transformer un homme en gentil cocu soumis, cela de la manière la plus pure, perverse et délicieuse possible.

    Parfois, l’infidélité commence avec la situation classique de la femme mariée trompant son mari à son insu. Quand il découvre la vérité, le mari se trouve généralement écrasé par cette découverte. Il finit ensuite souvent par accepter ce qui s’est passé, espérant que cela ne recommencera pas.

    Mais il se trompe, elle est une “hotwife” et a pris gout à la situation. Il aime profondément sa femme et tente de comprendre et lutter contre cette incroyable situation. Ils parlent, il supplie d'arrêter, mais elle refuse. "c’est moi qui décide, dit-elle doucement, elle répète «Je ne peux rien te promettre, mais ne t’inquiète pas mon chéri, ça va bien se passer, je t’aime”.

    Cuckolding, ou l’histoire du mari cocu soumisLe temps passe, il faut se rendre à l’évidence, ses absences, les questions sans réponses, ses silences, ses petites phrases ambiguës et regards plein de malice et perversité, montrent qu’elle continue et veut continuer à exercer sa liberté sexuelle, voir autant hommes qu’elle le désire. Son mari désemparé, malheureux, impuissant, ne veut pas la perdre et se trouve trop faible pour faire cesser cette situation. Il n'a pas le choix et doit accepter la situation, commencant alors à ressentir ce sentiment spécial et d’excitation ambigue du cocu soumis.

    L'humiliation de son statut de cocu s'intensifie et devient concret quand d'autres personnes dans leur entourage découvrent que sa femme se fait baiser et prendre par d'autres hommes. Les amis l’imaginent faible et pathétique, le regardant et commencant alors à le traiter différemment, racontant ce qui se passe à qui veut l’entendre.

    Cuckolding, ou l’histoire du mari cocu soumisPendant ce temps, le mari est constamment inquiet, terrifié à l’idée de perdre sa femme pour un autre homme. Dans la plupart des cas, elle finira par développer une relation avec un autre homme qui deviendra son «ami avec des avantages", son "amant officiel", son "petit ami", le “bon copain qu’on invite à la maison” selon les circonstances. Quand son mari va comprendre qu'elle fait des choses avec lui, qu’elle ne fait pas avec lui, son angoisse et excitation pervers de cocu va s'intensifier.

    Cuckolding, ou l’histoire du mari cocu soumisDans certains cas extrêmes, la femme va exiger et obtenir de pouvoir livrer son mari à son amant, qui l’utilisera comme une petite femme, avant peut être de le livrer à des groupes d’hommes gay. Ceci avec naturellement l’acceptation du mari qui a fini par aimer prendre du plaisir avec cette perversité. La soumission et l’humiliation sont alors quasiment totale.

    Dans les cas très extreme et assez rare, le cycle de cocufiage est complet quand elle annonce un jour à son mari qu'elle est enceinte d'un autre homme, et qu'elle envisage de le garder. A ce stade, elle pourrait naturellement prendre la décision de quitter son mari, mais il est aussi probable, qu’elle va décider de rester avec lui et d’élever l'enfant ensemble.

    Le mari cocu est alors à un carrefour d’excitation émotionnels extremement intense se mélangeant avec sa souffrance masochiste.

    34 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires